Burundi: reprise des affrontements, la police tire sur les manifestants

Burundi: reprise des affrontements, la police tire sur les manifestants

Le bras de fer entre le pouvoir du président Pierre Nkurunziza et ceux qui s’opposent à sa candidature pour un troisième mandat a repris ce lundi au Burundi, après deux jours de trêve. A la mi-journée, de violents affrontements ont de nouveau éclaté à Bujumbura, lors desquels la police a tiré à balles réelles. Selon la Croix-Rouge burundaise, le bilan provisoire des affrontements est de 3 morts et 45 blessés.
Cet article est réactualisé régulièrement, avec notre correspondant et notre envoyée spéciale à Bujumbura,
Nouvelle journée de manifestation, dans les rues des quartiers périphériques de Bujumbura, dès les premières heures de la matinée, ce lundi. Les manifestants, qui s’opposent à la candidature de Pierre Nkurunziza à un troisième mandat à l’élection présidentielle de juin au Burundi, font face aux forces de l’ordre, déployées en masse dans les rues de la capitale.
■ Reprise des affrontements
Les affrontements se sont calmés à Bujumbura, mais la tension reste très forte alors que les policiers et les manifestants poursuivent leur face-à-face. Des heurts violents ont éclaté à la mi-journée, notamment dans le quartier de Musaga, dans le sud de Bujumbura. Des tirs de gaz lacrymogène et des tirs à balle réelle ont été signalés par l’envoyée spéciale de RFI sur place, qui témoigne avoir vu plusieurs blessés. Un homme touché par balle à la jambe, un autre à l’abdomen. D’autres blessés ont été emmenés dans un centre de santé de Musaga où des infirmiers amateurs tentent avec les moyens du bord d’arrêter les hémorragies. Autre bilan donné par la société civile, selon ses responsables, deux personnes ont été tuées par balle, ce lundi, lors des heurts avec la police.
Les jeunes restent très remontés contre les policiers. « Même s’ils nous tuent, expliquait un manifestant, ils ne pourront pas nous tuer tous. Nous continuerons jusqu’à ce que le président Nkurunziza renonce à son troisième mandat ».
Un peu plus tôt, les manifestants avaient réussi à repousser les policiers à l’entrée de la ville, mais ces derniers ont ensuite lançé l’assaut.
Ce matin pourtant, la situation était tendue, mais calme avec un face-à-face entre les policiers et des centaines de manifestants qui demandaient le passage pour aller en centre-ville. Régulièrement, il y a eu des montées de tension où les policiers et manifestants se sont rapprochés parfois à moins d’un mètre de distance. Des leaders ont même régulièrement essayé de discuter avec les forces de l’ordre pour calmer la situation.
La police fait face aux manifestants, dans le quartier de Musaga, le 4 mai 2015.RFI/SR
■ Une semaine cruciale sur le plan politique
La semaine qui s’ouvre sera cruciale sur le plan politique. Premier rendez-vous très attendu, celui de la Cour constitutionnelle du Burundi. Saisis par le Sénat sur la validité ou non d’une troisième candidature du président Pierre Nkurunziza, les sept juges devraient se prononcer ce lundi ou ce mardi. Il n’y a cependant pas beaucoup de surprises à attendre d’une Cour constitutionnelle qui n’a pas fait preuve d’indépendance jusqu’ici.
Passé cette épreuve, Pierre Nkurunziza doit décider très rapidement s’il se représente ou non à la présidentielle, malgré un mouvement de contestation prêt à tout pour l’en empêcher.
Après deux jours de trêve, les membres du collectif « Halte au troisième mandat » et l’opposition politique burundaise jouent leur va-tout à partir de ce lundi matin. L’enjeu pourrait mobiliser plus largement que la semaine passée.
L’autre inconnue porte sur ce que vont faire les principaux opposants burundais si l’actuel président ne cède pas aux pressions locales et internationales. Aujourd’hui, tout le monde les appelle à ne pas boycotter les élections, comme ce fut le cas en 2010.
Enfin, le gouvernement burundais a qualifié les manifestants « d’ennemis du pays » et a promis de les traiter comme des « terroristes ». Tous les observateurs vont donc scruter à la loupe l’attitude l’armée, qui s’est interposée jusqu’ici entre les manifestants et une police accusée d’être aux ordres. Cette armée semble désormais traversée par une ligne de fracture entre ceux qui prônent la neutralité et ceux qui mettent en avant la loyauté au pouvoir.
avec Rfi

1 COMMENTAIRES

  1. Monique Baure

    Bonjour je suis Monique Baure, j'ai √ɬ©t√ɬ© victime d'une grosse arnaque sur le site meetic.fr J'ai rencontr√ɬ© un homme sur un site de rencontre du nom de PATRICK PAIN, et nous avons √ɬ©chang√ɬ© nos adresses mail pour mieux converser. Tout allait bien entre nous, et je suis tomb√ɬ© amoureuse de lui, apr√ɬ®s un mois de conversation, il m'a dit qu'il partait en Afrique pour le boulot une fois dans ce pays, il a eu un probl√ɬ®me avec la voiture de location qu'il avait lou√ɬ©, car elle √ɬ©tait vol√ɬ©e alors il devait payer une amende de 3 800 euros, mais il n'avait pas cette somme, c'est alors qu'il m'a demand√ɬ© de lui pr√ɬ™ter cette somme, ce que j'ai fait par mandat Western Union la semaine qui a suivi, il m'a encore demand√ɬ© une somme de 4 600 euros, car il venait de se faire agresser, je lui ai encore envoy√ɬ© √ɬßa mon mandat cash. Ensuite, il me demanda un somme de 1200 euros, car il devait payer sa chambre d'h√ɬītel, car on lui mena√ɬßait de le jeter √ɬ† la porte-l√ɬ†, j'ai commenc√ɬ© √ɬ† douter de sa sinc√ɬ©rit√ɬ© alors j'ai expos√ɬ© mon cas √ɬ† une amie qui ma mise en contact avec Mr CHRISTIAN BOUSQUET qui est un agent Interpole qui m'a beaucoup aid√ɬ©. En effet, il m'a d√ɬ©montre que s'√ɬ©tait de l'arnaque alors il m'a aid√ɬ© √ɬ† me faire rembourser avec un d√ɬ©dommagement de 1000 euros. VOICI L'ADRESSE : lieutenant.christian.bousquet@gmail.com faites attention aux faux profils sur les sites de rencontre

Laisser un Commentaire

Votre email ne sera pas publie sur le site. Les champs obligatoires sont signales par un *

Derniers commentaires

2018-02-17

Je me nomme corine √Ęg√©e de 32 ans j'habite dans le 59139 wattignies . J'√©tais en relation avec mon homme il y a de cela 4 ans et tout allait bien entre nous deux puis √† cause d'une autre femme il s'est s√©par√© de moi depuis plus de 5 mois . J'avais pris par tout les moyens pour essayer de le r√©cup√©r√© mais h√©las ! je n'ai fais que gaspiller mes sous.Mais par la gr√Ęce de dieu l'une de mes amies avait eut ce genre de probl√®me et dont elle a eut satisfaction par le biais d'un ... nomm√© ishaou au premier abord lorsqu'elle m'avait parl√© de ce puissant je croyais que c‚??√©tait encore rien que des gaspillages et pour cela j'avais des doutes et ne savais m'engager ou pas. Mais au fur des jours vu ma situation elle insiste a ce que j'aille faire au moins la connaissance de ce puissant en question et c'est comme cela que je suis heureuse aujourd'hui en vous parlant.c'est √† dire mon homme en question √©tait revenu en une dur√©e de 7jours tout en s'excusant et jusqu'√† aujourd'hui et me sugg√©r√© a ce qu'on se marie le plus tot possible.je ne me plein m√™me pas et nous nous aimons plus d'avantage. La bonne nouvelle est que actuellement je suis m√™me enceinte de 2 mois. Sinc√®rement je n'arrive pas a y Croire a mes yeux qu'il existe encore des personnes aussi terrible , s√©rieux et honn√™te dans ce monde, et il me la ramen√©, c'est un miracle. Je ne sais pas de quelle magie il est dot√© mais tout s'est fait en moins d'une semaines.(pour tous vos petit probl√®me de rupture amoureuses ou de divorce ,maladie ,la chance , les probl√®mes li√©s a votre personnes d'une mani√®re, les maux de ventre, probl√®me d'enfants, probl√®me de blocage, attirance client√®le, probl√®me du travail ou d'une autres) Vous pouvez le contacter sur: son adresse √©mail : maitreishaou@hotmail.com ou appel√© le directement sur whatsapp num√©ro t√©l√©phone 00229 97 03 76 69 son site internet: www.grand-maitre-ishaou-13.webself.net

Lire
2018-02-16

Il est probable que certaines personnes soient confront√©es √† des situations tr√®s d√©licates et ne savent √† quel sein se vouer car celles-ci perdent de l‚??argent ou parfois toutes leurs fortunes juste parce qu‚??elles ont faits confiance √† des gens qui sont suppos√©s leur rendre service via internet. Cette forme de d√©linquance orchestr√©e souvent par des r√©seaux bien organis√©s et qui op√®rent depuis l‚??Afrique avec la complicit√© parfois de certaines personnes en Europe, devient de plus en plus fr√©quente et les victimes n‚??ont souvent pas gain de cause malgr√© les nombreuses plaintes d√©pos√©es dans les brigades proches de leur localit√© de r√©sidence. Cette situation a fait l‚??objet de la quatri√®me r√©union du groupe de travail d'Interpol pour les chefs des unit√©s de cyber crime en Afrique et ceux de l‚??Europe ; qui s‚??est tenue du 11 au 13 octobre 2017 au Receptorium de l'a√©roport international Sir Seewoosagur Ramgoolam √† Plaine Magnien. Une soixantaine de chefs de service de lutte contre la cybercriminalit√© √©taient pr√©sents. Lors de la r√©union, l'accent a √©t√© mis sur le renforcement des capacit√©s et une coop√©ration accrue dans les enqu√™tes de cybercriminalit√© √† travers le monde afin que les r√©seaux des cybers criminels soient d√©nich√©s pour que les victimes qui ont port√© plainte avec des preuves soient rembours√©es. A cet effet, une plateforme a √©t√© cr√©√©e pour l‚??√©change d‚??informations et pour l‚??am√©lioration des strat√©gies d‚??intervention. Les Officiers de Police Judiciaire et les Enqu√™teurs Sp√©cialis√©s ont √©t√© form√©s sp√©cialement au niveau de chaque unit√© pour recevoir les plaintes et les traiter au cas par cas selon chaque victime. Plus de souci √† vous faire, √™tre victime n‚??est pas une fatalit√©, sortez de votre mutisme et soyez rassur√©s, tous ceux qui ont perdus de l‚??argent sur internet et qui d√©tiennent encore des preuves pouvant permettre aux ES et aux O P J de faire l‚??enqu√™te et de mettre la main sur ces d√©linquants pour que vous soyez rembours√©s peuvent d√©poser leur plainte √† nos diff√©rentes adresses. Mails : contact_pslcc@europamel.net / contact_pslcc@africamel.net Contacts : +336 668 516 791 NB : Les Enqu√™teurs Sp√©cialis√©s en cybercriminalit√© et les Officiers Judicaires de Police recevront vos diff√©rentes plaintes et vous aideront pour que vous soyez rembours√©s. Toutes plaintes qui ne seraient pas accompagn√©es des preuves qu‚??auraient demand√©es les ES et les OPJ ne seront pas trait√©es

Lire
2018-02-12

Salut chers internautes, Je suis Kelly VERNA, √©tudiante en BTS Assistant Manager √† Saint-Etienne. Cette ann√©e, je dois effectuer un stage √† l'√©tranger. J'ai donc d√©cid√© de partir √† Malte avec 3 amis de ma classe. Nous avions trouv√© un logement sur un groupe Facebook : "Fran√ßais √† Malte". Nous avions alors post√© une annonce d√©crivant notre besoin de logement pour 2 mois : du 07 Mai au 11 Juillet 2017. Suite √† cette annonce, nous avons √©t√© contact√© par une femme s''intitulant "Lynn Michelle Tungate". Elle nous a propos√© un logement √† Malte, incluant des photos et vid√©os. Suite √† plusieurs √©changes, nous avons sign√© un contrat qui est bien √©videmment faux, malheureusement je l'ai remarqu√© trop tard. Suivant la proc√©dure d√©crit dans le contrat, nous avons effectu√© un premier virement de 1000‚?¨ pour la caution, le 02 Mars 2017. Puis nous devions en suite r√©gler le premier mois de la location ; 1000‚?¨. Un de mes 3 amis a effectu√© un virement de 250‚?¨ le 28 Mars 2017. Mes deux autres amis et moi-m√™me devions effectuer chacune un virement de ce m√™me montant. Soit 4 x 250‚?¨ = 1000‚?¨. Mais nous avons d√©couvert avant qu'il ne soit trop tard, que, cette femme d√©nomm√©e Lynn Michelle Tungate s'av√®re √™tre une arnaque vivante. Nous avons d√©couvert par le biais d'une amie de ma classe, √† qui elle propose le m√™me logement sous une adresse postale diff√©rente √† chaque fois. √?videmment, elle change de compte Facebook pour ne pas se faire remarquer. Nous avons 2 RIB de comptes bancaires diff√©rents, le premier virement √©tait sous le nom de "Abdulhayyu Hamisu Lawal" √©tant dans une banque "Deutsch Bank" √† Mannheim, Allemagne. Le deuxi√®me virement, fait par mon ami, √©tait sous le nom de "Lynn Michelle Tungate" dans la banque "Santander Consumer Bank" √† Mannheim √©galement. Pour arr√™ter cette saign√© nous avions donc contact√© un officier de police judiciaire qui nous a aid√© √† d√©poser une plainte au niveau de l‚??ORGANISATION INTERNATIONALE DE POLICE CRIMINELLE-INTERPOL. A notre grande surprise c‚??est un groupe d‚??escrocs dont certains sont en Afrique et d‚??autres en Europe et qui op√®rent en synergie, mais gr√Ęce aux informations que nous d√©tenons, ce r√©seau a √©t√© d√©tect√© et nous avons √©t√© rembours√©es. Nous ne sommes certainement pas ses premi√®res victimes donc nous demandons √† toute personne victime d‚??une quelconque arnaque sur internet de contacter cette Organisation pour que justice soit faite. Contacts t√©l√©phoniques : +336 0557 1478 / +229 6461 8125 Email : oipc_interpol@hotmail.com / oipc_interpol15@yahoo.com Merci pour votre lecture,

Lire
2018-02-09

D√©sormais, la communaut√© europ√©enne propose aux personnes "victime d'arnaque sur Internet " un point de contact central : le SCOCI - Service national de coordination de la lutte contre la criminalit√© sur Internet. Cr√©√© sur l'initiative du D√©partement f√©d√©ral de justice et police (DFJP) et de la Conf√©rence des chefs des d√©partements cantonaux de justice et police (CCDJP), le SCOCI fait partie de l'Office f√©d√©ral de la police (fedpol.ch). N‚??ayez aucune honte ! Le pi√®ge qui s‚??est referm√© sur vous √©tait in√©vitable certainement √† cause de vos failles. Il n‚??y a pas de honte √† en avoir. Avec notre service, travaillez cela, travaillez la confiance et l‚??estime de vous-m√™me et revivez car avec votre collaboration et notre expertise le service transmettra les dossiers 'cybercrime' aux autorit√©s "de poursuite p√©nale" comp√©tentes en Suisse, France et √† l'√©tranger afin que ces escrocs puissent √™tre mis aux arr√™ts et r√©pondre de leur forfait devant les juridictions comp√©tentes. E-mails: contact.scoci@europamel.net / contact.scoci@gmail.com ATTENTION : Signalez √† SCOCI si vous avez d√©j√† √©t√© victime d'une arnaque ou d'un abus sur internet et perdu de grosse somme d‚??argent. Des sp√©cialistes se chargeront de v√©rifier vos informations et prendront ‚?? le cas √©ch√©ant ‚?? les mesures n√©cessaires. Suivant le cas, ils vous redirigeront vers les autorit√©s comp√©tentes.

Lire

OPINION