(Exclusif) Assy Diallo de Foutah Djallon Genève « Ce que je veux pour la Guinée… »

(Exclusif) Assy Diallo de Foutah Djallon Genève « Ce que je veux pour la Guinée… »

CONAKRY- Affectueusement appelée Assy par certains, Djadja par d’autres, Assiatou Diallo est fruit de l’université guinéenne. Depuis plus de 25 ans, elle est médecin en service à l’hôpital cantonal-universitaire de Genève. Plus d’un quart de siècle de carrière bien remplie qui ne portera pas pour autant ombrage à sa passion pour la culture. Son combat pour la production et la promotion de la musique guinéenne à travers l’Europe, lui a valu respect et considération dans les milieux du show-biz. Accueillie à la rédaction de notre groupe presse ‘’GUINEE70multimédia’’ en ce début d’année, Assy Diallo -décontractée, simple et modeste- avec sourire au lèvre et un ton chahuté a déclaré : « me voici dans le discret bureau qui produit des prodiges…» Une occasion pour l’interroger sur sa carrière, son aventure dans le monde culturel et ses projets pour sa terre natale. Interview exclusive.

leconakryka.com Bonjour Madame

Assiatou Diallo Bonjour

Présentez-vous à nos lecteurs

Je suis Madame Diallo Assiatou, Assy pour les intimes. Je suis guinéenne, mais je vis à Genève depuis de longues années. Je travaille pour des hôpitaux universitaires de Genève depuis plus de 25 ans. J’ai faits mes études universitaires ici en Guinée, je suis médecin.

Vous êtes d’un apport très important pour les artistes qui se rendent en Europe. Parlez-nous de votre collaboration avec ce monde de la culture…

Effectivement, j’ai fait la médecine mais j’ai une passion pour la culture. Ce qui fait que j’ai toujours œuvré pour la promotion et l’épanouissement de la culture guinéenne. En Europe, à travers notre structure dénommée le ‘’Foutah Djalon Genève’’, j’ai toujours travaillé dans le sens de la valorisation des artistes africains en général et guinéens en particulier ; qu’il s’agisse des artistes soussous, peulhs, malinkés ou forestiers. Ainsi, au cours des années antérieures, nous (le Foutah Djalon Genève) avons organisé beaucoup de tournées en Europe pour les musiciens guinéens : Sékouba Kandia, Sékouba Bambino, Ibro Diabaté, Fodé Kouyaté, Kerfala Kanté, feu Sékouba Fatako, Yaya Bangoura, Bangoura Batafon, Moussa Kofoé, Tiranké Sidibé, Doura Barry, Djibril Soumah Koumi, Fatou Linsan, Léga Bah etc. Avec ces deux dernières, nous avons fait une tournée de neuf mois. Par la suite, nous avons commencé à produire ici des artistes. Nous avons produit Djbril Soumah Koumi, Doura Barry , Mamadou Moussa 2×2, Djessou Mama Diabaté etc. En fait, le Foutah Djallon Genève est une structure culturelle, une structure de promotion et de production.

Et comment ça se passe entre vous et les artistes ?

On s’occupe de tout : management de l’évènement, calendrier, organisation, prise de contacts, déplacement des musiciens etc.

De toute cette aventure, quel le passage qui vous a beaucoup plus marquée ?

C’était avec Ibro Diabaté ! Quand tout le monde pensait qu’il n’allait pas venir, il est venu, il a chanté et tout le monde était content. Ce jour-là, j’ai vu un spectacle qui m’a beaucoup marqué. C’était dans une salle remplie à craquer entre Lausanne et Genève.

Que pensez-vous de l’évolution de la musique guinéenne ?

Je pense qu’il y’a beaucoup à faire. La musique guinéenne est belle, vendable, mais il faudrait qu’il y’ait de la rigueur de la part des artistes eux-mêmes. Il faudrait qu’ils acceptent de travailler et éviter des plagiats et surtout d’accepter d’être structurés. Sinon, on ne peut pas aller loin. Sans structure de base il devient difficile pour un artiste d’évoluer. Il faut absolument un bon encadrement pour qu’un artiste puisse évoluer aussi bien au niveau national qu’international.

L’année 2016 vient de commencer, quelles sont vos perspectives sur le plan culturel ?

Beaucoup de projets sont prévus. Il y’a d’abord une tournée de Djibril Soumah Koumi qui est notre poulain. D’autres artistes sont également dans notre programme. J’ai personnellement une vision pour la continuité de la promotion des artistes et de leurs activités, notamment en Europe et dans le reste du monde.

Vous êtes médecin de formation. Alors que faites-vous à Genève parallèlement à vos activités culturelles.

Je travaille dans une structure sanitaire, l’hôpital cantonal-universitaire de Genève. Et j’ai envie de transmettre et faire profiter de mon petit savoir à mes compatriotes. J’ai d’ailleurs une association d’entraide médicale appelée helvétique Guinée (ADEMHEG). Je travaille dans cette association avec mes frères Mohamed Diawara et Therno Amidou Baldé. Nous sommes en ce moment sur un projet qui porte sur l’entraide médicale et qui est aussi un créneau d’échange entre les médecins Suisses et Guinéens. Autrement dit, des guinéens peuvent aller se former à Genève tout comme les suisses peuvent venir travailler ici dans le cadre de ce projet. D’autres opportunités pour la Guinée comme don de matériel aux hôpitaux du pays sont à prévoir. Nous allons bientôt ouvrir un centre de dialyse à Conakry. Nous sommes aussi en train de faire un grand centre de santé à Labé. Et avec l’aide des bonnes volontés nous allons réussir à diminuer voir stopper des évacuations médicales. Au lieu que des gens soient toujours dans l’obligation de se rendre au Sénégal, au Maroc ou ailleurs, ils auront sur place un centre de dialyse conséquemment équipé et capable de les soulager. Pour y parvenir, nous avons besoins de partenaires autant en Guinée qu’ailleurs. Déjà, en Suisse j’ai trouvé des gens, précisément de l’hôpital où je travaille, qui sont prêts à nous aider avec des équipements et pour le jumelage. J’ai été malade pendant un certain temps et le professeur qui m’a soigné m’a fait la promesse de venir en Guinée chaque année pendant 10 jours pour s’occuper de ceux qui ont des problèmes cardiaques.

Quelle est votre vision pour la Guinée ?

J’ai une vision énorme et ambitieuse pour mon pays. J’aimerai voir la Guinée au rang des premiers dans le domaine du développement. Ce n’est pas impossible ! C’est le travail qui mène à cet objectif. Il faudrait donc que chacun dans son domaine de compétence travaille inlassablement pour l’intérêt national.

Votre dernier mot…

Je voudrais souhaiter bonne et heureuse année 2016 à tout le peuple de Guinée. Je me dois d’exhorter les guinéens de toutes sensibilités confondues à s’entendre, à se pardonner et à se donner la main pour faire face au défi de développement de la Guinée. Le combat pour faire de notre Guinée un eldorado incombe à tous, d’autant plus que chacun d’entre nous est bon à un niveau différent. Ça ne sera pas facile, certes ! Mais je rappelle l’adage africain qui nous apprend qu’ensemble les araignées peuvent attacher un lion.

Propos recueillis par Gilles Mory Condé & Marco Ibrahim

0 COMMENTAIRES

Laisser un Commentaire

Votre email ne sera pas publie sur le site. Les champs obligatoires sont signales par un *

Derniers commentaires

2018-02-17

Je me nomme corine âgée de 32 ans j'habite dans le 59139 wattignies . J'étais en relation avec mon homme il y a de cela 4 ans et tout allait bien entre nous deux puis à cause d'une autre femme il s'est séparé de moi depuis plus de 5 mois . J'avais pris par tout les moyens pour essayer de le récupéré mais hélas ! je n'ai fais que gaspiller mes sous.Mais par la grâce de dieu l'une de mes amies avait eut ce genre de problème et dont elle a eut satisfaction par le biais d'un ... nommé ishaou au premier abord lorsqu'elle m'avait parlé de ce puissant je croyais que c??était encore rien que des gaspillages et pour cela j'avais des doutes et ne savais m'engager ou pas. Mais au fur des jours vu ma situation elle insiste a ce que j'aille faire au moins la connaissance de ce puissant en question et c'est comme cela que je suis heureuse aujourd'hui en vous parlant.c'est à dire mon homme en question était revenu en une durée de 7jours tout en s'excusant et jusqu'à aujourd'hui et me suggéré a ce qu'on se marie le plus tot possible.je ne me plein même pas et nous nous aimons plus d'avantage. La bonne nouvelle est que actuellement je suis même enceinte de 2 mois. Sincèrement je n'arrive pas a y Croire a mes yeux qu'il existe encore des personnes aussi terrible , sérieux et honnête dans ce monde, et il me la ramené, c'est un miracle. Je ne sais pas de quelle magie il est doté mais tout s'est fait en moins d'une semaines.(pour tous vos petit problème de rupture amoureuses ou de divorce ,maladie ,la chance , les problèmes liés a votre personnes d'une manière, les maux de ventre, problème d'enfants, problème de blocage, attirance clientèle, problème du travail ou d'une autres) Vous pouvez le contacter sur: son adresse émail : maitreishaou@hotmail.com ou appelé le directement sur whatsapp numéro téléphone 00229 97 03 76 69 son site internet: www.grand-maitre-ishaou-13.webself.net

Lire
2018-02-16

Il est probable que certaines personnes soient confrontées à des situations très délicates et ne savent à quel sein se vouer car celles-ci perdent de l??argent ou parfois toutes leurs fortunes juste parce qu??elles ont faits confiance à des gens qui sont supposés leur rendre service via internet. Cette forme de délinquance orchestrée souvent par des réseaux bien organisés et qui opèrent depuis l??Afrique avec la complicité parfois de certaines personnes en Europe, devient de plus en plus fréquente et les victimes n??ont souvent pas gain de cause malgré les nombreuses plaintes déposées dans les brigades proches de leur localité de résidence. Cette situation a fait l??objet de la quatrième réunion du groupe de travail d'Interpol pour les chefs des unités de cyber crime en Afrique et ceux de l??Europe ; qui s??est tenue du 11 au 13 octobre 2017 au Receptorium de l'aéroport international Sir Seewoosagur Ramgoolam à Plaine Magnien. Une soixantaine de chefs de service de lutte contre la cybercriminalité étaient présents. Lors de la réunion, l'accent a été mis sur le renforcement des capacités et une coopération accrue dans les enquêtes de cybercriminalité à travers le monde afin que les réseaux des cybers criminels soient dénichés pour que les victimes qui ont porté plainte avec des preuves soient remboursées. A cet effet, une plateforme a été créée pour l??échange d??informations et pour l??amélioration des stratégies d??intervention. Les Officiers de Police Judiciaire et les Enquêteurs Spécialisés ont été formés spécialement au niveau de chaque unité pour recevoir les plaintes et les traiter au cas par cas selon chaque victime. Plus de souci à vous faire, être victime n??est pas une fatalité, sortez de votre mutisme et soyez rassurés, tous ceux qui ont perdus de l??argent sur internet et qui détiennent encore des preuves pouvant permettre aux ES et aux O P J de faire l??enquête et de mettre la main sur ces délinquants pour que vous soyez remboursés peuvent déposer leur plainte à nos différentes adresses. Mails : contact_pslcc@europamel.net / contact_pslcc@africamel.net Contacts : +336 668 516 791 NB : Les Enquêteurs Spécialisés en cybercriminalité et les Officiers Judicaires de Police recevront vos différentes plaintes et vous aideront pour que vous soyez remboursés. Toutes plaintes qui ne seraient pas accompagnées des preuves qu??auraient demandées les ES et les OPJ ne seront pas traitées

Lire
2018-02-12

Salut chers internautes, Je suis Kelly VERNA, étudiante en BTS Assistant Manager à Saint-Etienne. Cette année, je dois effectuer un stage à l'étranger. J'ai donc décidé de partir à Malte avec 3 amis de ma classe. Nous avions trouvé un logement sur un groupe Facebook : "Français à Malte". Nous avions alors posté une annonce décrivant notre besoin de logement pour 2 mois : du 07 Mai au 11 Juillet 2017. Suite à cette annonce, nous avons été contacté par une femme s''intitulant "Lynn Michelle Tungate". Elle nous a proposé un logement à Malte, incluant des photos et vidéos. Suite à plusieurs échanges, nous avons signé un contrat qui est bien évidemment faux, malheureusement je l'ai remarqué trop tard. Suivant la procédure décrit dans le contrat, nous avons effectué un premier virement de 1000? pour la caution, le 02 Mars 2017. Puis nous devions en suite régler le premier mois de la location ; 1000?. Un de mes 3 amis a effectué un virement de 250? le 28 Mars 2017. Mes deux autres amis et moi-même devions effectuer chacune un virement de ce même montant. Soit 4 x 250? = 1000?. Mais nous avons découvert avant qu'il ne soit trop tard, que, cette femme dénommée Lynn Michelle Tungate s'avère être une arnaque vivante. Nous avons découvert par le biais d'une amie de ma classe, à qui elle propose le même logement sous une adresse postale différente à chaque fois. ?videmment, elle change de compte Facebook pour ne pas se faire remarquer. Nous avons 2 RIB de comptes bancaires différents, le premier virement était sous le nom de "Abdulhayyu Hamisu Lawal" étant dans une banque "Deutsch Bank" à Mannheim, Allemagne. Le deuxième virement, fait par mon ami, était sous le nom de "Lynn Michelle Tungate" dans la banque "Santander Consumer Bank" à Mannheim également. Pour arrêter cette saigné nous avions donc contacté un officier de police judiciaire qui nous a aidé à déposer une plainte au niveau de l??ORGANISATION INTERNATIONALE DE POLICE CRIMINELLE-INTERPOL. A notre grande surprise c??est un groupe d??escrocs dont certains sont en Afrique et d??autres en Europe et qui opèrent en synergie, mais grâce aux informations que nous détenons, ce réseau a été détecté et nous avons été remboursées. Nous ne sommes certainement pas ses premières victimes donc nous demandons à toute personne victime d??une quelconque arnaque sur internet de contacter cette Organisation pour que justice soit faite. Contacts téléphoniques : +336 0557 1478 / +229 6461 8125 Email : oipc_interpol@hotmail.com / oipc_interpol15@yahoo.com Merci pour votre lecture,

Lire
2018-02-09

Désormais, la communauté européenne propose aux personnes "victime d'arnaque sur Internet " un point de contact central : le SCOCI - Service national de coordination de la lutte contre la criminalité sur Internet. Créé sur l'initiative du Département fédéral de justice et police (DFJP) et de la Conférence des chefs des départements cantonaux de justice et police (CCDJP), le SCOCI fait partie de l'Office fédéral de la police (fedpol.ch). N??ayez aucune honte ! Le piège qui s??est refermé sur vous était inévitable certainement à cause de vos failles. Il n??y a pas de honte à en avoir. Avec notre service, travaillez cela, travaillez la confiance et l??estime de vous-même et revivez car avec votre collaboration et notre expertise le service transmettra les dossiers 'cybercrime' aux autorités "de poursuite pénale" compétentes en Suisse, France et à l'étranger afin que ces escrocs puissent être mis aux arrêts et répondre de leur forfait devant les juridictions compétentes. E-mails: contact.scoci@europamel.net / contact.scoci@gmail.com ATTENTION : Signalez à SCOCI si vous avez déjà été victime d'une arnaque ou d'un abus sur internet et perdu de grosse somme d??argent. Des spécialistes se chargeront de vérifier vos informations et prendront ?? le cas échéant ?? les mesures nécessaires. Suivant le cas, ils vous redirigeront vers les autorités compétentes.

Lire

OPINION