Côte d’Ivoire: attaque terroriste à Grand-Bassam

Côte d’Ivoire: attaque terroriste à Grand-Bassam

L’attaque de Grand-Bassam dimanche en Côte d’Ivoire a coûté la vie à quatorze civils et deux soldats des forces spéciales, a déclaré le président ivoirien Alassane Ouattara. Six assaillants ont également péri dans cette station balnéaire située à une quarantaine de kilomètres à l’est d’Abidjan. Un ressortissant français au moins figure au nombre des personnes tuées.
Arrivé à Grand-Bassam en début de soirée, Alassane Ouattara a annoncé un nouveau bilan faisant état de 14 civils tués ainsi que deux militaires. Selon le président ivoirien, 19 civils et 3 militaires ont été blessés.
Concernant le mode opératoire des assaillants, le président ivoirien rapporte que ces derniers « se sont partagés en deux groupes », sans davantage de précisions. Il a par ailleurs tenu à saluer « la bravoure des clients et leur sang-froid ». « Nombreux sont ceux qui ont pu nous envoyer des textos qui nous ont permis de localiser les assassins et de les neutraliser », a souligné Alassane Ouattara, précisant que désormais « la situation est sous-contrôle, le calme est revenu ».
Selon le ministre de l’Intérieur, Ahmed Bakayoko, qui s’exprimait sur la RTI, la télévision publique ivoirienne, ce sont trois hôtels de Grand-Bassam qui ont été attaqués. Toujours selon le ministre, six assaillants ont été neutralisés et des ratissages sont en cours. Le ministère devrait publier un bilan détaillé dans les prochaines heures.
Des témoins sur place rapportent que des hommes qui portaient des cagoules ont commencé à tiré sur les clients de l’hôtel L’Etoile du Sud, un établissement fréquenté à la fois par les expatriés mais aussi par une clientèle ivoirienne. D’autres témoins disent avoir vu quatre assaillants qui parcouraient la plage en tirant des coups de feu. Un témoin rencontré par RFI sur place affirme avoir vu un assaillant achever une victime à bout portant.
Aqmi revendique l’attentat
Un ressortissant français au moins figure au nombre des victimes, a-t-on appris auprès du ministère français des Affaires étrangères. François Hollande a confirmé par la suite dans un communiqué qu’« au moins un Français » avait été tué par des assaillants armés. « La France apporte son soutien logistique et de renseignement à la Côte d’Ivoire pour retrouver les agresseurs. Elle poursuivra et intensifiera sa coopération avec ses partenaires dans la lutte contre le terrorisme », déclare le chef de l’Etat.
L’identité des assaillants, décrits comme « puissamment armés » par un témoin cité par l’AFP, reste inconnue à cette heure. Néanmoins, Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a revendiqué l’attaque dans un communiqué diffusé en début de soirée. Ce communiqué fait état de trois assaillants, tandis que les autorités ivoiriennes ont déclaré avoir tué six assaillants.
« Ça tirait, ça tirait, très fort »
RFI a recueilli le témoignage d’Eugène Kakou, un journaliste ivoirien et ancien président du conseil national de la presse,.présent sur place au moment de l’attaque : « On était au bord de l’eau quand il y a eu des coups de feu. Des gens ont dit au départ ce sont des pétards, des gens fêtent un anniversaire. Mais moi ayant fait l’armée, je sais ce que c’est. J’ai entendu les coups de feu, il devait être 12h45 ou 13h… Tout le monde a commencé à se sauver, moi je suis allé me planquer d’abord dans les toilettes, et puis ça tirait, ça tirait, très fort, ça ne devait pas être des mitraillettes, peut-être des pistolets, une vingtaine ou une trentaine de coups de feu. Quand je suis ressorti, une fille est arrivée elle était couverte de sang, elle disait ‘ils ont tué mon fiancé’ ».
D’après le spécialiste du jihad Lemine Ould Salem contacté par RFI, cette attaque « n’est pas vraiment une surprise. cela faisait déjà un certain temps que les groupes jihadistes cherchaient à exporter leurs actions vers les grandes villes de la sous-région pour montrer qu’il n’ont pas été anéantis par les opérations françaises et qu’ils conservent une capacité d’action ». Selon ce spécialiste, Grand-Bassam a été choisi parce que la Côte d’Ivoire est la vitrine de la France dans la région.
rfi

0 COMMENTAIRES

Laisser un Commentaire

Votre email ne sera pas publie sur le site. Les champs obligatoires sont signales par un *

Derniers commentaires

2018-04-23

Les infractions et crimes commis via Internet sont légion. Pour juguler cette cybercriminalité, une coopération internationale et la mobilisation de tous les acteurs sont requises. Les technologies de l'information et de la communication sont les moyens par lesquels les individus mal intentionnés utilisent pour arnaquer les citoyens. Dans le but de lutter activement contre la cybercriminalité, un Centre Européen de Lutte Contre la Cybercriminalité est mis en place par l??Union Européenne. La création de ce centre fait partie des mesures mises en place pour protéger les citoyens contre la criminalité à travers le réseau internet. Ses missions portent notamment sur les différents types de cybercriminalité à savoir escroqueries, fraudes, extorsions, abus, espionnages, arnaques aux sentiments, conflits et harcèlements. Ce centre inauguré depuis le 11 janvier 2013, situé dans les locaux d'Europol (office européen de police), à La Haye aux Pays-Bas a fait des prouesses considérables. En Décembre 2017 plus de 4 millions de personnes parmi ceux qui ont portées plaintes avec des preuves probantes et qui ont collaborées avec les éléments des brigades à l??arrestation des auteurs de ces crimes ont été remboursées et dédommagées, alors nous exhortons tous ceux qui se sont faits arnaqués via internet et qui détiennent des preuves à bien vouloir porter plainte aux adresses suivantes pour l??éradication de ce fléau. Adresses mails : brigade_signal_arnaque@outlook.fr / brigade_signal_arnaque@europamel.net

Lire
2018-04-02

A votre attention aide aux personnes victimes d'arnaques sur internet Je m'appelle Corinne Lézard j'ai été victime d'une grosse fraude financière par l'intermédiaire de Western union Money gram par un Africain me soit disant français. Les sommes d'argent ont été versées à Zoumanou François , par l'intermédiaire d'une personne rencontrée sur Meetic , sous le nom de Hervé Leclerc. J'ai appelé le service de fraude de Western Union , Money gram, et voici les numéro de dossier de fraude 15979678 et 15979750.De même, un certain M. Charles pétrolier avec le numéro de compte suivant: FR76 1055 6185 6500 0632 1750 327. Mais ce virement à été interdit à l'entrée.Cependant,je suis allé à la gendarmerie de ma ville a cannes , qui m'a donné un Rendez vous pour dans 15 jours et qui veut saisir mon tél portable et ma tablette pour 2 à 3 mois. Ils n'ont pas voulu enregistrer ma plainte Alors j??ai porté plainte auprès de OIPCS qui est un lieutenant de la Police au nom de BRETON Richard qui es chargé des enquêtes en droit privé et il m??a aidé à me faire rembourser avec un indemnité de mon dédommagement,contacter les en cas besoin d'aide quel que soit l??arnaque dont vous êtes victimes , vous pouvez prendre contacte avec le LIEUTENANT BRETON Richard contact sur ce lien : https://scoci4.wordpress.com , TEl : +33644698567 Contact : oipcs.office@gmail.com / signal.oipcs@netc.fr Merci par avance pour votre aide.

Lire
2018-03-29

Désormais, la communauté européenne propose aux personnes "victime d'arnaque sur Internet " un point de contact central : le SCOCI - Service national de coordination de la lutte contre la criminalité sur Internet. Créé sur l'initiative du Département fédéral de justice et police (DFJP) et de la Conférence des chefs des départements cantonaux de justice et police (CCDJP), le SCOCI fait partie de l'Office fédéral de la police (fedpol.ch). N??ayez aucune honte ! Le piège qui s??est refermé sur vous était inévitable certainement à cause de vos failles. Il n??y a pas de honte à en avoir. Avec notre service, travaillez cela, travaillez la confiance et l??estime de vous-même et revivez car avec votre collaboration et notre expertise le service transmettra les dossiers 'cybercrime' aux autorités "de poursuite pénale" compétentes en Suisse, France et à l'étranger afin que ces escrocs puissent être mis aux arrêts et répondre de leur forfait devant les juridictions compétentes. E-mails: contact.scoci@europamel.net / contact.scoci@gmail.com Signalez à SCOCI si vous avez déjà été victime d'une arnaque ou d'un abus sur internet et perdu de grosse somme d??argent. Des spécialistes se chargeront de vérifier vos informations et prendront ?? le cas échéant ?? les mesures nécessaires. Suivant le cas, ils vous redirigeront vers les autorités compétentes. Attention: Veuillez laisser votre adresse e-mail personnelle dans le cas ou vous nous contacter par messagerie, SCOCI vous enverra un accusé de réception par courriel. Vous pourrez alors, en réDésormais, la communauté européenne propose aux personnes "victime d'arnaque sur Internet " un point de contact central : le SCOCI - Service national de coordination de la lutte contre la criminalité sur Internet. Créé sur l'initiative du Département fédéral de justice et police (DFJP) et de la Conférence des chefs des départements cantonaux de justice et police (CCDJP), le SCOCI fait partie de l'Office fédéral de la police (fedpol.ch). N??ayez aucune honte ! Le piège qui s??est refermé sur vous était inévitable certainement à cause de vos failles. Il n??y a pas de honte à en avoir. Avec notre service, travaillez cela, travaillez la confiance et l??estime de vous-même et revivez car avec votre collaboration et notre expertise le service transmettra les dossiers 'cybercrime' aux autorités "de poursuite pénale" compétentes en Suisse, France et à l'étranger afin que ces escrocs puissent être mis aux arrêts et répondre de leur forfait devant les juridictions compétentes. E-mails: contact.scoci@europamel.net / contact.scoci@gmail.com Signalez à SCOCI si vous avez déjà été victime d'une arnaque ou d'un abus sur internet et perdu de grosse somme d??argent. Des spécialistes se chargeront de vérifier vos informations et prendront ?? le cas échéant ?? les mesures nécessaires. Suivant le cas, ils vous redirigeront vers les autorités compétentes. Attention: Veuillez laisser votre adresse e-mail personnelle dans le cas ou vous nous contacter par messagerie, SCOCI vous enverra un accusé de réception par courriel. Vous pourrez alors, en répondant à ce courriel, faire parvenir à SCOCI d'éventuels documents (PDF, Word, etc.) présentant le contenu de votre arnaque. pondant à ce courriel, faire parvenir à SCOCI d'éventuels documents (PDF, Word, etc.) présentant le contenu de votre arnaque.

Lire
2018-03-26

Salut je me nomme Martine je me suis fait avoir par une personne qui me disait qu'il est Français habitant en Afrique. Faite très attention sur le net ne contacter pas n'importe qui , Contacter Mr Charles Rousseau. Je devais bénéficier d??un héritage de 900.000? , ils m'ont demander d'abord 650 euros pour le dossier j'ai envoyer ensuite 7.000 euros j'ai encore envoyer etc ... si je dois tout expliquer nous allons pas quittez ici bref j??ai perdus plus de 135.000 EUROS et j'ai contacter une Cellule Régionale de Répression Contre la Cybercriminalité (CRRCC) basée en Afrique en Europe se sont eux qui m'ont aider a récupéré mes fonds . N??hésitez pas à contacter Mr Charles Rousseau si vous aviez été victime d??arnaque comme moi ou d??une arnaque aux sentiments, héritages, virements bancaires, prêt entre particulier ou encore tout autre arnaque Contacté Mr Charles Rousseau, il vous aidera à mettre la main sur votre escroc et engager les procédures pour votre remboursement ainsi qu??un dédommagement selon votre soucis ,Mr Charles Rousseau est l'un des plus Grand et fort Mr que je connais , faite confiance a Mr Charles Rousseau et vous n'allez pas le regretter je vous le jure , vous allez pas le regretter toute votre vie. E-mail : lieutenantcharlesrousseau@gmail.com / lieutenantcharlesrousseau@gmail.com Contacter Mr Charles Rousseau si vous avez aussi perdu de l??argent avec ces escrocs Merci

Lire

OPINION