Kagame en Guinée : les dessous d’une première visite d’Etat

Kagame en Guinée : les dessous d’une première visite d’Etat

Pour sa première visite dans le pays, Paul Kagamé a été reçu en grandes pompes le mardi 08 mars par son homologue guinéen, le président Alpha Condé : salut aux couleurs, hymnes nationaux, vingt-et-un coup de canons. Les deux présidents sont « décidés à écrire avec leurs peuples respectifs, une nouvelle page de la coopération africaine », relève un communiqué de la présidence guinéenne.
Signe fort de cette volonté de fortifier les liens entre Kigali et Conakry, l’ambassade du Rwanda a été inaugurée en début de semaine dans la capitale guinéenne.
Le soir de son arrivée, le président Kagamé a été fait Grand-Croix de l’Ordre National du Mérite guinéen au cours d’un banquet offert à son honneur, organisé après une audience en tête-à-tête avec Alpha Condé au palais officiel.
Signature de sept accords de coopération
Au total, sept accords de coopération ont été signés entre la Guinée et le Rwanda, au cours de cette visite dans les domaines de la diplomatie, de la santé, des transports, ou encore de l’environnement.
Ils portent notamment sur la suppression de visa pour les détenteurs de passeports diplomatiques et la délivrance de visa aux points d’entrée du territoire pour les titulaires de passeports ordinaires des deux pays. Un accord relatif aux services aériens entre les deux pays a été conclu, en amont de l’ouverture prochaine par la compagnie RwandAir d’une ligne aérienne entre Kigali et Conakry.
Un protocole d’accord de coopération dans le domaine de la planification du développement et des investissements a été signé par les deux chefs d’État, de même qu’un accord de coopération pour l’environnement et la gestion des ressources naturelles.
Plus tôt dans la journée, Paul Kagamé et Alpha Condé ont visité le Port Autonome de Conakry, et « la Blue Zone » de Kaloum, qui fonctionne à l’énergie solaire.
Alpha Condé veut s’inspirer du « modèle rwandais »
Le président guinéen n’a pas tari d’éloges à l’égard de Paul Kagamé, dont il a salué l’action à la tête du Rwanda. Les deux hommes se sont déjà croisés plusieurs fois, a-t-il insisté, notamment lors du dernier Forum économique de Davos (Suisse) durant lequel le président rwandais s’était engagé se rendre à Conakry.
Avant de le rencontrer, « trois personnes m’avaient parlé de [Paul Kagamé] : Bernard Kouchner, ancien ministre des Affaires étrangères de la France, Tony Blair, l’ancien Premier ministre britannique et Mme Obi[ageli Ezekwesili], ex-vice-présidente de la Banque mondiale. Ils m’avaient dit ‘il faut que tu rencontres Paul Kagamé parce que vous vous ressemblez, vous avez la même vision », a déclaré Alpha Condé d’un ton amical, lors de la traditionnelle conférence de presse donnée mercredi pour clôturer la visite.
« Je n’ai aucune honte, aucune gêne à reconnaître que […] le Rwanda est mieux géré que la Guinée », a poursuivi Alpha Condé, invitant son pays à s’inspirer du modèle rwandais en matière de gouvernance économique et administrative. « Nous venons de loin, nous avons connu une dictature et nous avons de grands défis à relever », a ajouté Alpha Condé.
À ce titre, Alpha Condé a informé qu’un accord entre le comité stratégique du président Kagamé et le cabinet présidentiel guinéen avait été signé, remerciant au passage le travail de la délégation rwandaise, arrivée dès dimanche dernier, et dont la mission en Guinée s’étend jusqu’à vendredi. « Je respecte beaucoup le président Kagamé et j’admire ce qu’il a fait au Rwanda. J’espère que je pourrai faire la même chose en Guinée », a-t-il renchéri.
Après avoir remercié son homologue guinéen pour son amitié. Paul Kagamé a tenu à rappeler et saluer le « rôle historique joué par la Guinée pour l’indépendance de notre continent ».
« Nous allons réaliser un meilleur futur pour les peuples de nos pays. Je pars avec un sentiment de satisfaction et d’accomplissement pour notre coopération et pour notre amitié », a résumé le président Kagamé, qui a invité son homologue à visiter le Rwanda. Une invitation « acceptée avec plaisir » et dont la date devrait être bientôt fixée, indique un communiqué officiel de la présidence guinéenne
Avec JA

0 COMMENTAIRES

Laisser un Commentaire

Votre email ne sera pas publie sur le site. Les champs obligatoires sont signales par un *

Derniers commentaires

2018-01-18

Il nous a été donné de constater la recrudescence de nombreuses attaques ciblant les particuliers mais aussi les entreprises et les administrations. Elles visent à obtenir des informations personnelles afin de les exploiter pour arnaquer, portant préjudices aux internautes. Internet est un espace de liberté où chacun peut communiquer et s'épanouir. Les droits de tous doivent y être respectés, pour que la « toile » reste un espace d'échanges et de respect. Pour remédier à ces pratiques malsaines, l??Office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l'information et de la communication (OCLCTIC) et la Brigade d??enquêtes sur les fraudes aux technologies de l??information (BEFTI) créés par les pouvoirs publics sont à la disposition des populations victimes de toutes les formes de criminalité sur internet. Une vaste campagne d??arrestation des escrocs est initiée par les services compétents au début de cette nouvelle année afin que les victimes soient remboursées. Alors nous exhortons toutes les victimes de différentes sortes d??arnaque qui ont des preuves probantes à nous contacter pour déposer plainte. Une seule adresse pour signaler que vous êtes victimes d??une arnaque. ADRESSE MAIL : oclcticbefti@cyberservices.com

Lire
2018-01-18

Bonjour ou bonsoir cela dépend de l??heure à laquelle vous me lisez, je me nomme Mireille BALLESTRAZZI d??obédience catholique née le 26 Octobre 1958 d'origine Française. Je vous contacte sur ce forum parce que je désire faire une chose très importante. Cela vous semblera un peu suspect parce que vous ne me connaissez pas et que je ne vous connais pas. Je souffre d'un cancer du cerveau qui est à une phase terminale, mon Docteur vient de m'informer que mes jours sont désormais comptés à cause de mon état de santé grabataire. Les analyses et scanners ont révélés une sorte de boule qui se trouve actuellement dans ma cage cérébrale. C??est un mal que je traine depuis plus de 4 ans. Je suis veuve et je n'ai pas eu d'enfant. Je prévois faire une donation de tous mes biens. J'ai vendu déjà tous ces biens ainsi la compagnie d'exportation de bois basée en Afrique précisément au Gabon que j??ai hérité de mon mari après son décès. Suite une longue réflexion j??ai donc décidé de mettre cet argent à la disposition des associations distinctes, des centres d'aides aux orphelins et des enfants de la rue. Je veux être utile à quelque chose avant de mourir. Que toute personne de bonne moralité et ayant la crainte de Dieu et désireuse de m??aider à réaliser ce projet me contacte à mon adresse mail. Je dispose actuellement sur un compte OFFSHORE une somme de 1.350.000,00 ? que je mettrai à la disposition de cette personne sans rien demandé en échange afin que cette dernière puisse réaliser le rêve de ma vie. Je souffre énormément et j'ai très peur, je n'arrive pas à dormir la nuit comme le jour puisque je ne veux pas mourir sans avoir aidé les enfants que j??ai tant voulu avoir dans ma vie. Veuillez bien vouloir me contacter directement dès que possible e à mon courrier électronique qui est ballestrazzi_mireille@yahoo.com puisque c'est ce courrier électronique que je consulte en général. Que la Paix et la miséricorde de Dieu soient avec vous. Aidez-moi et vous serez comblés Mme Mireille BALLESTRAZZI courrier électronique : ballestrazzi_mireille@yahoo.com

Lire
2018-01-18

Chers victimes de différentes sortes d??arnaque, La lutte contre la cybercriminalité constitue un enjeu juridique et économique considérable pour la République Française. Le développement des nouvelles technologies et la révolution numérique n??ont fait qu??accentuer ce risque auquel les paisibles citoyens sont désormais confrontés. Le montant des préjudices causés par ces différentes sortes d??arnaque a explosé ces dernières années et proviennent de l??Afrique en général. Nous avons constaté que les potentielles victimes de cette délinquance sont pour la plus part les internautes et les entreprises. Dès lors, une seule politique globale de cyber sécurité permettrait de sensibiliser les victimes au phénomène de cybercriminalité et d??y apporter une réponse non seulement technique mais également juridique. La Direction Centrale de la Police Judiciaires (DCPJ) dispose désormais de la Brigade Centrale de Répression de la cybercriminalité Informatique (BCRCI) pour les enquêtes à caractère national ou international. Pour être plus efficace une base a été installé en Afrique pour accélérer les enquêtes et dénicher les nids de ces hors la loi et leur appliqué la dernière rigueur de la loi afin les victimes soient remboursées. La (BCRCI) invite toutes les victimes détenant des preuves à venir porter plainte afin que justice soit rendue Adresse mail : bcrci@email.com / bcrci@francemel.fr / bcrci@hotmail.com

Lire
2018-01-17

AVIS TRES IMPORTANT AUX PERSONNES VICTIMES D??ARNAQUE SUR INTERNET Vu les nombreuses plaintes sur les forums et témoignages des victimes d'arnaques, nous constatons que ces derniers temps, il y a des victimes tous les jours et nous sommes sûr que d??autres se font avoir et ne disent rien par honte. Il faut absolument que toutes les victimes d??arnaques sur internet portent plainte. En ligne, cela ne prend que 5 minutes et la confirmation de la police Interpol n??est pas compliquée.IL FAUT LE FAIRE? E-mail : servicepolice_interpol@hotmail.com Bien sûre nous seront à l??écoute pour des solutions adéquates. Bon courage.

Lire

OPINION