Sékhoutouréya:Le Président Alpha Condé face à la presse.

Sékhoutouréya:Le Président Alpha Condé face à la presse.

Sékhoutouréya, 27 août 2015 – Le Président de la République, le Pr. Alpha Condé a animé une conférence de presse ce jeudi, 27 août 2015 au Palais Sékhoutouréya autour de la situation nationale.
Le dernier accord issu du dialogue national pour la présidentielle 2015, la situation d’Ebola, la sécurité transfrontalière étaient entre autres sujets abordés par le chef de l’Etat au cours de ce face-à-face avec les journalistes de la presse nationale et internationale. Cette conférence de presse, faut-il le rappeler, s’inscrit dans le cadre des rencontres périodiques entre le Président de la République et les hommes de médias pour éclairer les lanternes des uns et des autres sur l’évolution de la situation sociopolitique du pays.
A l’entame, le Pr. Alpha Condé a indiqué que cet accord qui vient d’être signé entre le gouvernement, la mouvance présidentielle et l’opposition et qu’il qualifie d’illogique, a été accepté dans le souci de maintenir la paix et permettre à chaque Guinéen d’aller aisément à l’élection présidentielle. Par conséquent, le chef de l’Etat a précisé que la Guinée est un Etat de droit et que ce principe sera appliqué à la lettre.
Concernant la lutte contre le virus Ebola, le conférencier a expliqué qu’un vaccin a été trouvé. Aux dires du Pr Alpha Condé, c’est sous son insistance que ce vaccin a été expérimenté et qui produit aujourd’hui les résultats positifs avec 4000 personnes déjà vaccinées. Pour cela, le chef de l’Etat a dit avoir discuté avec les experts pour non seulement l’homologation de ce vaccin, mais aussi pour la tenue d’un sommet en septembre 2015 en Guinée concernant la vulgarisation du produit afin que tous les Africains soient vaccinés. Pour le Président de la République, le souci majeur dans cette démarche, est que ce vaccin soit fabriqué en Afrique et particulièrement en Guinée qui a connu le premier cas d’Ebola ces dernières années.
Toujours sur le même sujet, le Président Alpha Condé a indiqué que cette maladie, bien qu’elle ait fatigué le pays, a permis de tirer un certain nombre de leçons. Il s’agit selon le chef de l’Etat de renforcer le système sanitaire du pays et cela implique la construction de Centres hospitalo-universitaires dans les Régions, d’hôpitaux dans les Préfectures, de dispensaires dans les Sous-préfectures et de Centres de santé dans les Districts. Selon le chef de l’Etat, cette disposition vise à permettre aux populations des localités d’avoir accès aux soins sur place.
Une autre leçon que le chef de l’Etat a tirée de la situation d’Ebola est l’appui qu’il faut apporter aux entreprises guinéennes. En ce sens qu’au moment où cette maladie inquiétait, la plupart des sociétés étrangères ont abandonné le pays et ce sont les entreprises guinéennes qui sont restées. De ce fait, le conférencier a souligné que la récente visite des hommes d’affaires nigérians en Guinée s’inscrit dans cette dynamique. La construction de routes pour permettre le déplacement des malades et d’usines pour transformer les produits sur place, font partie également des leçons tirées par le Pr Alpha Condé par rapport à Ebola. Le Président Alpha Condé a également dit que l’apparition du virus Ebola a prouvé que l’ethnocentrisme ne sert à rien en Guinée pour la simple raison que pendant la période de cette maladie, les frontières ont été fermées à tous les Guinéens et non à une seule ethnie. Dans le dossier Ebola, le chef de l’Etat a signalé aussi que la Guinée a renoué la coopération avec certains pays pour la construction de barrages hydroélectriques tels que Souapiti et qu’un financement de la BAD (Banque africaine de développement) a été obtenu pour la fourniture d’électricité au Sénégal et au Mali à partir de la Guinée.
Concernant la sécurité transfrontalière, le Président Alpha Condé a fait savoir que le gouvernement a trouvé un accord avec les pays voisins pour les patrouilles communes en vue de sécuriser les frontières.
Répondant à certaines questions des journalistes, le Président Alpha Condé s’est abstenu de tout commentaire sur le dossier Moussa Dadis Camara avant de préciser que c’est à la justice guinéenne de se prononcer sur le cas des 13 personnes inculpées dans l’affaire du 28 septembre 2008.
Par rapport à sa tournée dans les sous-préfectures, le chef de l’Etat a dit avoir initié cette démarche pour connaitre les réalités de ces populations qui l’ont élu et cela permettra de mettre l’autorité de l’Etat dans ces localités.
Au sujet des blocs 1 et 2 de Simandou, le Président Alpha Condé a dit que les raisons qui font que le pays n’a pas lancé un appel d’offres, s’expliquent par le fait que le gouvernement est en train de réfléchir sur la meilleure politique minière à adopter pour ne pas mettre justement nos mines aux enchères.
S’agissant du bilan de son mandat, le conférencier a fait savoir que c’est au peuple de faire ce bilan. Toutefois, le chef de l’Etat reconnait avoir fait en 5 ans plus que ses prédécesseurs n’ont fait en 50 ans.

Le Bureau de Presse de la Présidence

0 COMMENTAIRES

Laisser un Commentaire

Votre email ne sera pas publie sur le site. Les champs obligatoires sont signales par un *

Derniers commentaires

2018-04-24

Les infractions et crimes commis via Internet sont légion. Pour juguler cette cybercriminalité, une coopération internationale et la mobilisation de tous les acteurs sont requises. Les technologies de l'information et de la communication sont les moyens par lesquels les individus mal intentionnés utilisent pour arnaquer les citoyens. Dans le but de lutter activement contre la cybercriminalité, un Centre Européen de Lutte Contre la Cybercriminalité est mis en place par l??Union Européenne. La création de ce centre fait partie des mesures mises en place pour protéger les citoyens contre la criminalité à travers le réseau internet. Ses missions portent notamment sur les différents types de cybercriminalité à savoir escroqueries, fraudes, extorsions, abus, espionnages, arnaques aux sentiments, conflits et harcèlements. Ce centre inauguré depuis le 11 janvier 2013, situé dans les locaux d'Europol (office européen de police), à La Haye aux Pays-Bas a fait des prouesses considérables. En Décembre 2017 plus de 4 millions de personnes parmi ceux qui ont portées plaintes avec des preuves probantes et qui ont collaborées avec les éléments des brigades à l??arrestation des auteurs de ces crimes ont été remboursées et dédommagées, alors nous exhortons tous ceux qui se sont faits arnaqués via internet et qui détiennent des preuves à bien vouloir porter plainte aux adresses suivantes pour l??éradication de ce fléau. Adresses mails : brigade_signal_arnaque@outlook.fr / brigade_signal_arnaque@europamel.net

Lire
2018-04-23

Les infractions et crimes commis via Internet sont légion. Pour juguler cette cybercriminalité, une coopération internationale et la mobilisation de tous les acteurs sont requises. Les technologies de l'information et de la communication sont les moyens par lesquels les individus mal intentionnés utilisent pour arnaquer les citoyens. Dans le but de lutter activement contre la cybercriminalité, un Centre Européen de Lutte Contre la Cybercriminalité est mis en place par l??Union Européenne. La création de ce centre fait partie des mesures mises en place pour protéger les citoyens contre la criminalité à travers le réseau internet. Ses missions portent notamment sur les différents types de cybercriminalité à savoir escroqueries, fraudes, extorsions, abus, espionnages, arnaques aux sentiments, conflits et harcèlements. Ce centre inauguré depuis le 11 janvier 2013, situé dans les locaux d'Europol (office européen de police), à La Haye aux Pays-Bas a fait des prouesses considérables. En Décembre 2017 plus de 4 millions de personnes parmi ceux qui ont portées plaintes avec des preuves probantes et qui ont collaborées avec les éléments des brigades à l??arrestation des auteurs de ces crimes ont été remboursées et dédommagées, alors nous exhortons tous ceux qui se sont faits arnaqués via internet et qui détiennent des preuves à bien vouloir porter plainte aux adresses suivantes pour l??éradication de ce fléau. Adresses mails : brigade_signal_arnaque@outlook.fr / brigade_signal_arnaque@europamel.net

Lire
2018-04-02

A votre attention aide aux personnes victimes d'arnaques sur internet Je m'appelle Corinne Lézard j'ai été victime d'une grosse fraude financière par l'intermédiaire de Western union Money gram par un Africain me soit disant français. Les sommes d'argent ont été versées à Zoumanou François , par l'intermédiaire d'une personne rencontrée sur Meetic , sous le nom de Hervé Leclerc. J'ai appelé le service de fraude de Western Union , Money gram, et voici les numéro de dossier de fraude 15979678 et 15979750.De même, un certain M. Charles pétrolier avec le numéro de compte suivant: FR76 1055 6185 6500 0632 1750 327. Mais ce virement à été interdit à l'entrée.Cependant,je suis allé à la gendarmerie de ma ville a cannes , qui m'a donné un Rendez vous pour dans 15 jours et qui veut saisir mon tél portable et ma tablette pour 2 à 3 mois. Ils n'ont pas voulu enregistrer ma plainte Alors j??ai porté plainte auprès de OIPCS qui est un lieutenant de la Police au nom de BRETON Richard qui es chargé des enquêtes en droit privé et il m??a aidé à me faire rembourser avec un indemnité de mon dédommagement,contacter les en cas besoin d'aide quel que soit l??arnaque dont vous êtes victimes , vous pouvez prendre contacte avec le LIEUTENANT BRETON Richard contact sur ce lien : https://scoci4.wordpress.com , TEl : +33644698567 Contact : oipcs.office@gmail.com / signal.oipcs@netc.fr Merci par avance pour votre aide.

Lire
2018-03-29

Désormais, la communauté européenne propose aux personnes "victime d'arnaque sur Internet " un point de contact central : le SCOCI - Service national de coordination de la lutte contre la criminalité sur Internet. Créé sur l'initiative du Département fédéral de justice et police (DFJP) et de la Conférence des chefs des départements cantonaux de justice et police (CCDJP), le SCOCI fait partie de l'Office fédéral de la police (fedpol.ch). N??ayez aucune honte ! Le piège qui s??est refermé sur vous était inévitable certainement à cause de vos failles. Il n??y a pas de honte à en avoir. Avec notre service, travaillez cela, travaillez la confiance et l??estime de vous-même et revivez car avec votre collaboration et notre expertise le service transmettra les dossiers 'cybercrime' aux autorités "de poursuite pénale" compétentes en Suisse, France et à l'étranger afin que ces escrocs puissent être mis aux arrêts et répondre de leur forfait devant les juridictions compétentes. E-mails: contact.scoci@europamel.net / contact.scoci@gmail.com Signalez à SCOCI si vous avez déjà été victime d'une arnaque ou d'un abus sur internet et perdu de grosse somme d??argent. Des spécialistes se chargeront de vérifier vos informations et prendront ?? le cas échéant ?? les mesures nécessaires. Suivant le cas, ils vous redirigeront vers les autorités compétentes. Attention: Veuillez laisser votre adresse e-mail personnelle dans le cas ou vous nous contacter par messagerie, SCOCI vous enverra un accusé de réception par courriel. Vous pourrez alors, en réDésormais, la communauté européenne propose aux personnes "victime d'arnaque sur Internet " un point de contact central : le SCOCI - Service national de coordination de la lutte contre la criminalité sur Internet. Créé sur l'initiative du Département fédéral de justice et police (DFJP) et de la Conférence des chefs des départements cantonaux de justice et police (CCDJP), le SCOCI fait partie de l'Office fédéral de la police (fedpol.ch). N??ayez aucune honte ! Le piège qui s??est refermé sur vous était inévitable certainement à cause de vos failles. Il n??y a pas de honte à en avoir. Avec notre service, travaillez cela, travaillez la confiance et l??estime de vous-même et revivez car avec votre collaboration et notre expertise le service transmettra les dossiers 'cybercrime' aux autorités "de poursuite pénale" compétentes en Suisse, France et à l'étranger afin que ces escrocs puissent être mis aux arrêts et répondre de leur forfait devant les juridictions compétentes. E-mails: contact.scoci@europamel.net / contact.scoci@gmail.com Signalez à SCOCI si vous avez déjà été victime d'une arnaque ou d'un abus sur internet et perdu de grosse somme d??argent. Des spécialistes se chargeront de vérifier vos informations et prendront ?? le cas échéant ?? les mesures nécessaires. Suivant le cas, ils vous redirigeront vers les autorités compétentes. Attention: Veuillez laisser votre adresse e-mail personnelle dans le cas ou vous nous contacter par messagerie, SCOCI vous enverra un accusé de réception par courriel. Vous pourrez alors, en répondant à ce courriel, faire parvenir à SCOCI d'éventuels documents (PDF, Word, etc.) présentant le contenu de votre arnaque. pondant à ce courriel, faire parvenir à SCOCI d'éventuels documents (PDF, Word, etc.) présentant le contenu de votre arnaque.

Lire

OPINION